Le technocrate et enthousiaste du Bitcoin, Mike Hearn, décrit un avenir où les ordinateurs sont autonomes et conscients

The Terminator film series gave us a harrowing vision of a future of total surveillance and conflict – one facilitated by artificial intelligence created by a war-waging state.

Self-Owning Computers Can Beat ‘Skynet’ – Mike Hearn on the Internet of Things (Op-Ed)

Le film «Terminator» nous a décrit un avenir d’un monde rempli de conflits et où chaque pas est surveillé par les autorités. Les scénaristes ont associé ce futur cauchemardesque avec le développement de l’intelligence artificielle par les superpuissances du monde pour atteindre leurs objectifs militaires. 

Aujourd’hui, la technologie évolue à grands pas et nous nous posons la questions si nous pouvons éviter de plonger la société dans le futur décrit dans «Terminator», et si oui comment?

Selon le futuriste Mike Hearn, "Nous devons créer des machines qui sont en mesure de se gérer elle-même. Elles doivent être programmées de façon qu’elles puissent gagner leur propre salaire – par exemple en Bitcoin".

Plus seulement de la science fiction

Aujourd’hui nous avons les moyens de produire des voitures autopilotées – du moins telle que décrit par Hearn à la conférence «Turing Festival de 2013». Hearn, un ex-employé de Google, est bien conscient de la possibilité de créer des agents intelligents autonomes – un but aujourd’hui poursuivi par les sociétés Google et Uber dans leurs programmes de voitures autopilotées.

Cependant, selon Hearn, le manque de présence de PME dans les processus de recherche et d’intégration de la technologie risque de produire un monopole dominé par les grandes entreprises.

«Même lorsque les gens développent la technologie décentralisée, il y a un danger qu'une ou deux grandes entreprises essaient de les contrôler totalement."

La technologie ne devrait pas appartenir au peuple. Par la suite, la menace disparait. Les machines doivent se gérer elles-mêmes:

"L'idée d'un agent autonome est de résister à la tendance actuelle. Peut-être que la solution est encore plus proche avec la technologie et de la décentralisation complète."

Internet des objets est prêt à vous embaucher!

La question demeure: Quel type de travail ferons-nous si l'internet des objets devient une réalité et si les machines font tout le travail?

Hearn est convaincu que les gens peuvent faire ce que la machine est incapable de faire. Tout comme aujourd'hui, les machines ont besoin de mises à jour. Dans l'avenir, les voitures seront les fournisseurs des services aux gens et vont recevoir leurs honoraires dans la monnaie Bitcoin. Mais les machines ont besoin de se mettre à niveau afin de rester compétitifs - donc la voiture fera appel à des gens pour une mise à jour. Pour la mise à jour les machines de paieront les gens en Bitcoin.

C’est terrible ou excitant

L'idée de créer des machines n’obéissent personne peut sembler intimidante à première vue. Mais Hearn rappelle que les machines n’ont pas d'intelligence artificielle. Ils ne se perçoivent pas comme une personne. Ils ne sont pas en mesure de penser de façon créative - comme le pouvais le héros du film "Terminator". En fait ce n’est rien de plus qu’une forme plus sophistiquée de l'ordinateur que vous utilisez en ce moment.

"Le plus drôle, ce est que le créateur peut programmer toutes les règles [...]. Nous pouvons créer des machines qui sont comme la sœur Theresa ou créer capitalistes socialement responsables."

La question principale: qui va programmer l'internet des objets? Sera-ce un tyran qui cherche à conquérir le monde. Par exemple: NSA ou GCHQ; ou des gens épris de paix?

Machines avec l'open source

L'argument décisif de Hearn est que les logiciels pour ces machines doit être open source – ce qui rendra leurs interactions avec nous plus transparentes, ainsi que les buts de leur créateurs.

Peut-être des logiciels prévisibles peuvent paver le chemin vers la paix mondiale et pour la préservation des données personnelles.

Que pensez-vous?

×

Hottest Bitcoin News Daily

For updates and exclusive offers, enter your e-mail below.